Projet télémonitoring des patients cardiaques

En Belgique, le nombre de patients souffrant d’insuffisance cardiaque est élevé et ne cesse d’augmenter. L’insuffisance cardiaque se caractérise par de la rétention d’eau. Cela peut entraîner une prise de poids, un essoufflement et un gonflement des jambes, engendrant souvent une hospitalisation d’urgence. Une insuffisance cardiaque peut être déclenchée par une infection, une erreur de régime, des variations de tension artérielles ou des troubles du rythme cardiaque.
Des études ont démontré que les patients souffrant d’insuffisance cardiaque suivis par « télémonitoring » sont moins hospitalisés et que le taux de mortalité diminue. La satisfaction du patient augmente également. 

Le projet « Heart on track », un des 24 projets gouvernementaux « mobile Health » a été instauré en collaboration avec 5 hôpitaux dont les Cliniques de l’Europe. 
Les patients reçoivent le matériel nécessaire à emporter à la maison (balance, tensiomètre Bluetooth et tablette). Via la tablette, les données sont transmises quotidiennement à l’infirmier spécialisé. En cas de valeur anormale, le patient ou le médecin généraliste sera contacté. 

200 patients souffrant d’insuffisance cardiaque vont participer à ce projet. L’objectif est de mesurer dans quelle mesure le télémonitoring est réalisable. Les réactions des patients sont très enthousiastes. Il n’y a actuellement aucune indemnisation prévue pour ce type de soin. 

Personnes de contact au sein des Cliniques de l’Europe : Marie-Thérèse Vaes, infirmière spécialisée en insuffisance cardiaque et le Dr Irmien Vlassak, cardiologue.