• A+
  • A
  • A-

Coordonnées de contact

Site Ste-Elisabeth - Uccle
02-614 20 00
Site St-Michel - Etterbeek
02-614 30 00
Bella Vita Medical Center
02-614 42 00

Détection plus rapide des cancers prostatiques

Radiothérapie
Text

Le cancer prostatique est un problème de santé publique, affectant plus de 4 millions d’hommes en Europe. La mortalité due à cette maladie est la deuxième après le cancer du poumon.

Alors qu'auparavant, il fallait souvent réaliser plusieurs scanners, la combinaison PSMA-PET/CT permet une évaluation plus précise, notamment pour les lésions de petite taille, ce qui se traduit par une détection plus rapide des récidives ou des métastases. 

Depuis le 1er mars 2021, le service de médecine nucléaire a accès au traceur 18F-DCFPYL, molécule spécifique du carcinome prostatique, jusqu’ici difficilement disponible hors milieu universitaire. 

Le 18F-PSMA PET/CT (positron emission tomography-computed tomography) est un technique d’imagerie diagnostique non-invasive des cancers prostatiques qui utilise une molécule radio-marquée (18F-DCFPYL) ciblant spécifiquement une protéine qui se trouve sur la membrane des cellules tumorales de la prostate : le PSMA (prostate-specific membrane antigen). 
Des études ont montré que l’expression du PSMA augmente en cas de dédifférenciation cellulaire ainsi qu’en cas de maladie métastatique ou hormono-réfractaire et que son niveau d’expression est un facteur pronostic significatif de l’évolution de la maladie.

Le 18F-PSMA PET/CT est indiqué pour la stadification primaire de la maladie prostatique à haut risque, où la probabilité de métastase ganglionnaire ou osseuse est élevée, avant prostatectomie totale chirurgicale ou traitement par radiothérapie externe.

La technique est également indiquée en cas de suspicion de récidive tumorale, lorsqu’il y a majoration du PSA (prostate specific antigen). Le 18F-PSMA PET/CT permet aujourd’hui de détecter , même pour une augmentation du PSA se situant entre 0,2 et 1ng/ml, le site de récidive afin d’instaurer rapidement le traitement le plus approprié.
Enfin, elle peut être utilisée pour le monitoring d’un traitement systémique du cancer de la prostate métastatique.

 

L’examen se déroule sur le site de Ste Elisabeth et dure approximativement 2 heures. 
Un CT-scan thoraco-abdominal avec ou sans injection de produit de contraste peut être effectué simultanément si nécessaire. Le 18F-PSMA PET/CT est, dans ce cas, protocolé en collaboration avec les radiologues.