• A+
  • A
  • A-

Coordonnées de contact

Site Ste-Elisabeth - Uccle
02-614 20 00
Site St-Michel - Etterbeek
02-614 30 00
Bella Vita Medical Center
02-614 42 00

Imagerie interventionnelle en cardiologie

Dr Defaee
Text

Dr Asefeh DEFAEE travaille comme cardiologue, spécialisé en imagerie et diagnostic.

Elle a obtenu son diplôme de médecine en 2013 et en 2019 sa spécialisation en Cardiologie à l’UCL. Elle travaille aux Cliniques de l’Europe depuis février 2020 comme cardiologue spécialisée en imagerie cardio à l’écholab et au Cathlab.

Comme elle a récemment suivi une formation à Paris, on lui a posé quelques questions.

Elle a commencé à travailler aux Cliniques de l’Europe en début 2020 à raison de 4 jours par semaine. Le jour restant, elle va à Paris, à l’hôpital de la Pitié Salpetrière, afin de se former une demi-journée en salle d’intervention et elle travaille au laboratoire d’échographie cardiaque l’autre demi-journée restante.

Vous suivez actuellement une formation à Paris – il s’agit de quelle formation ?

Il s’agit d’une formation en imagerie interventionnelle en cardiologie pour échoguidage perinterventionnelle. J’assiste à des examens mini invasifs où on passe via les vaisseaux fémoraux des cathéters jusqu’au cœur. Pour aider le cardiologue pendant cette intervention, je l’assiste et le guide avec des images en temps réel et en 3D. Via ce développement en 3D on a nettement une meilleure image pour le choix des tailles de prothèses et leur placement. Ceci par exemple pour fermer un Foramen Ovale Perméable ou pour fermer une auricule gauche. Le but est donc de guider le médecin qui fait l’intervention ou l’examen via ces images en 3D. Ceci est déjà appliqué depuis un certain temps dans les hôpitaux universitaires, mais maintenant aussi aux Cliniques de l’Europe où nous les réalisons de plus en plus avec un maximum de professionnalisme et de sécurité pour le patient. L'echoguidage perinterventionnelle fait partie de ces interventions.

La cardiologie interventionnelle comprend les techniques destinées à modifier les structures ou fonctions cardiaques sans intervention chirurgicale. Les cardiopathies qui peuvent en bénéficier sont nombreuses et les fonctions cardiaques des patients traités peuvent être normales ou très altérées, avec pour corollaire des comorbidités et des traitements chroniques complexes.

 

Quelle est la plus-value de cette formation pour les Cliniques de l’Europe ?

Grâce à cette formation, les interventions sont beaucoup plus sécures, précises et contrôlées. On choisit les bonnes prothèses et on évite les complications. Cela concerne d’une part de jeunes patients ayant présenté un AVC chez qui on découvre, au cours du bilan réalisé de concert avec nos confrères neurologues un Foramen Ovale Perméable (un « trou » persistant après la naissance entre l’oreillette gauche et droite) et chez qui la fermeture permet d’éviter un nouvel AVC. Les fermetures d’auricule concernent d’autre part des patients plus âgés, souvent hospitalisés suite à une hémorragie majeure, avec une indication de prise d’anticoagulant en prévention de l’AVC. La fermeture de leur auricule permet l’arrêt de l’anticoagulation et prévient l’AVC. Par ailleurs, la demi-journée de travail au laboratoire d’échocardiographie à Paris me permet d’examiner des pathologies tout venant ou parfois plus complexes. L’expertise que j’acquiers, en même temps qu’une formation théorique poussée (diplôme d’échographie de l’European Society of Cardiology) me permet d’améliorer la qualité de la prise en charge de nos patients dans notre clinique 4 jours par semaine. 

Depuis que nous travaillons avec cette forme d’imagerie, aucune complication n’est survenue. De plus, cela nous permet d’éviter de devoir rediriger ces patients vers un hôpital universitaire et de les traiter chez nous, dans les Cliniques de l’Europe.

Mon but est de continuer à travailler à Bruxelles. Le jour de la semaine au cours duquel je travaille à Paris sert uniquement à améliorer mon expertise. Nous disposons d’équipements d’excellente qualité au sein des Cliniques de l’Europe, tout comme dans les grands centres. Nous devons donc être capables d’en tirer profit au maximum, et si je peux y contribuer, j’en suis très heureuse et satisfaite.